Tout sur le Ginseng


naturopathie, Phytothérapie, Santé & bien-être / mercredi, juin 12th, 2019

Cette racine utilisée depuis plus de 2000 ans dans la médecine traditionnelle chinoise est souvent citée comme la “panacée”, mais qu’en est-il vraiment ?

Qu’est-ce que le ginseng ?

Le ginseng, est une plante herbacée vivace de 30 à 50 cm qui pousse naturellement en Chine et en Corée (panax ginseng) et en Amérique du Nord (panax quinquefolius). La variété la plus utilisée est le panax ginseng.

Composition : La racine du ginseng contient des saponosides dont des ginsenosides, des stéroïdes, des vitamines et des aminoacides.

Indications du ginseng

Si le ginseng ne guérit pas tout, il n’en reste pas moins que ses indications sont nombreuses et scientifiquement reconnues. De nombreuses études sont menées aujourd’hui encore sur les applications possibles de cette plante médicinale.

Le ginseng est utilisé pour stimuler le système immunitaire, le coeur, et l’organisme dans son ensemble, améliorer les performance physique, stimuler la mémoire, améliorer les fonctions érectiles, soulager les symptômes de la ménopause, diabète de type 2, prévenir et traiter le cancer.

D’une façon générale, le ginseng va améliorer le bien-être en tonifiant l’organisme des personnes fatiguées ou affaiblies, en rétablissant la capacité de concentration intellectuelle, et enfin en aidant les personnes convalescentes à reprendre des forces.

Posologie

Pour stimuler le système immunitaire et pour tonifier les organismes fatigués, les cures de ginseng, se font sur une période de 3 à 4 semaines, en usage interne :

  • Extrait normalisé (4 % à 7 % de ginsénosides). Prendre 100 à 200 mg, de 1 à 3 fois par jour.
  • Teinture mère : 15 à 20 g, 3 fois par jour.
  • Décoction de racine séchée. Prendre 1 à 2 g de racines pour 150 ml d’eau, faire bouillir les racines dans l’eau pendant 10 à 15 minutes à couvert. 2 tasses par jour

Ginseng et diabète

Le ginseng a des propriétés hypoglycémiantes qui font l’objet de nombreuses études et présente un intérêt particulier pour les personnes souffrant de diabète de type 2.

D’après des études menées à l’université de Toronto, après avoir administré du ginseng sous forme d’extrait sec à un panel de sujets à différents dosages et à différents moment de la journée, on observe une réduction du taux de glucose de 15 à 20 %, indépendamment de la dose de ginseng et du moment où elle était prise.

Le résultat de cette étude est intéressant à plusieurs niveaux : D’une part le ginseng agit avec la même efficacité s’il est pris juste avant le repas ou deux heures avant. Contrairement à certains médicaments qui peuvent provoquer des crise d’hypoglycémie s’ils ne sont pas pris au moment opportun. D’autre part, l’effet hypoglycémiant du ginseng n’apparaît que si la personne mange et ne provoque pas d’effets secondaires.

Contre-indications et interactions médicamenteuses

Déconseillé en cas d’hypertension artérielle.

L’abus de ginseng provoque une stimulation désordonnée du système nerveux.

Attention, le ginseng peut interagir avec certains médicaments hypoglycémiants.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *