Le syrphe, un ami du jardin


Au jardin !!! / lundi, juin 1st, 2020

La mouche qui s’était déguisée en guêpe (ça ferait un bon titre pour une histoire)…

On confond souvent cette drôle de mouche avec la guêpe, en raison des bandes jaunes et noires qui ornent son abdomen. Mais le syrphe est bien une mouche, appartenant à la famille des Syrphidés. Ne craignez rien, il ne pique pas !

Comment reconnaître le syrphe ?

Outre ses bandes jaunes et noires, on reconnaît également le syrphe à sa façon de voler, en vol stationnaire avant de filer à toute vitesse.

La vie du Syrphe

Les adultes se nourrissent de miellat et de nectar, ce qui en fait des pollinisateurs importants. L’accouplement à lieu en vol puis les femelles pondent leurs œufs (jusqu’à un millier) dans des colonies de pucerons dont elles se régaleront par la suite.

Vous l’aurez compris, comme les coccinelles, les syrphes vont engloutir des centaines de pucerons durant tout leur stade larvaire. Ce qui en fait un allié précieux pour tout jardin bio, écolo et en permaculture.

Le syrphe aime les jardins fleuris, et vit à proximité notamment des ombellifères (persil, cerfeuil, carotte…), des crucifères (choux, radis, navet…), et des Astéracées (pissenlit, laitue, centauré…).

Ses principaux prédateurs sont les oiseaux et les chauve-souris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *